mardi 15 juillet 2014

Ma secretaire



ne reste jamais les bras croisés...

6 commentaires:

  1. Mais Quid de ses jambes ?
    Et oui, je trouve votre humour irresistible !
    Doux bisous bisousss...

    RépondreSupprimer
  2. Ludie, notre entreprise se trouvait dans la détresse depuis votre disparition... Ravi de votre retour.

    RépondreSupprimer
  3. Les jambes délicatement ouvertes, avec des bas nylon, sinon rien ne va plus... avec cette chaleur.

    Amitiés

    RépondreSupprimer
  4. Je reconnais bien là votre souci du confort, rien de plus agréable que l'air frais sous les jupes du personnel de l'entreprise...

    RépondreSupprimer